La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Emplette

Posted 10/9/2018

Choisir cet objet, dans ce magasin ...

Nous l’avions perdu. Ou plutôt oublié. Lors d’une soirée en Ardèche. Il était mignon : noir, facile à manier. Il faisait un joli bruit sec qu’elle aimait bien. C’était toujours avec plaisir d’alterner avec les autre modèles en coton que j’avais fabriqués pour elle. L’un est en un assemblage de beaucoup de fils fin de coton blanc, pour des caresses fermes. L’autre a trois longs brins de coton épais, deux blanc et un rouge, pour un côté plus spectaculaire.

Et celui que nous venons de perdre était un modèle de martinet somme toute banal, avec ses lanières de cuir noires et demi-longues.

Avant de se rendre au hammam ce soir, je lui ai proposé de passer par une petite boutique juste à côté. Je lui ai demandé de m’y accompagner, en chaussures à talon, jupe, et .. sans culotte. Dans le magasin, devant ce rayon confidentiel, je lui ai demandé de choisir les modèles de martinet qui lui plaisait. Voire de fouet. Quand elle en eu sélectionné quelques uns, je lui ai demandé de se retourner. De se pencher en avant. De relever sa jupe. Pour me montrer ses fesses. Nues. Dans le magasin. J’ai pris le premier martinet qu’elle avait choisi. Je l’ai essayé. En le faisant claquer sur ses fesses. Cambrées. Et chacun à leur tour, je les ai essayés. Pour qu’elle me dise celui qu’elle préfère. Au bruit. A la sensation. Je caressais ses fesses rougeoyantes entre chaque essai, pour apprécier l’effet visuel. La jolie couleur du cuir qui glisse sur sa peau mate.

Puis nous en avon choisi un d’un commun accord. De longues lanières de couleur, en cuir, abondamment fournie, qui siffle dans l’air avec un bruit délicieux, et claque avec un son mat et ferme sur ses jolies fesses.

Je lui ai présenté un autre jouet. Plus .. piquant. C’est elle qui a décidé de le prendre.

Pour ce soir. Après le hammam. Liée. Par les poignets. Dans cette salle sombre. Dans les sous-sol de ce si joli lieu dédié aux milles plaisirs des sens…